Abeilles & produits de la ruche 🐝 Partie 1

Abeilles & produits de la ruche 🐝 Partie 1

✒ محمد أبو رحمة

📖 Allāh (سبحانه وتعالى ) dit dans Son Noble livre :

وَأَوْحَى رَبُّكَ إِلَى النَّحْلِ أَنِ اتَّخِذِي مِنَ الْجِبَالِ بُيُوتًا وَمِنَ الشَّجَرِ وَمِمَّا يَعْرِشُونَ

 ثُمَّ كُلِي مِن كُلِّ الثَّمَرَاتِ فَاسْلُكِي سُبُلَ رَبِّكِ ذُلُلًا يَخْرُجُ مِن بُطُونِهَا شَرَابٌ مُّخْتَلِفٌ أَلْوَانُهُ فِيهِ شِفَاءٌ لِّلنَّاسِ إِنَّ فِي ذَلِكَ لَآيَةً لِّقَوْمٍ يَتَفَكَّرُونَ

📝[Et voilà] ce que ton Seigneur révéla aux abeilles: «Prenez des demeures dans les montagnes, les arbres, et les treillages que [les hommes] font. [68]

Puis mangez de toute espèce de fruits, et suivez les sentiers de votre Seigneur, rendus faciles pour vous. De leur ventre, sort une liqueur, aux couleurs variées, dans laquelle il y a une guérison pour les gens. Il y a vraiment là une preuve pour des gens qui réfléchissent. [69]

◾ Sourate 16 | les abeilles.

Versets 68-69. { Traduction relative et approchée du sens des versets } ●

🎧 Sourate en entier

🎙 Par Abû Bakr Al Shatri حفظه الله

https://safeshare.tv/x/ss5e9989b2e5d92

🍃 Ibn 'Abbas (رضي الله عنه) rapporte que le Messager d'Allâh (ﷺ) a dit :

➡ «La guérison repose en trois choses : la gorgée de miel, l'incision de la ventouse, et la brûlure du cautère, mais j'interdis à ma Communauté la cautérisation.» [ Sahîh al Bukhâri - 5680 ]

---

D'après Abou Said Al Khoudri (رضي الله عنه), un homme est venu vers le Prophète (ﷺ) et a dit :

➡ «Certes mon frère se plaint d'un mal de ventre.

Le Prophète (ﷺ) lui a dit :

➡ « Fait lui boire du miel ».

L'homme est revenu une deuxième fois alors le Prophète (ﷺ) lui a dit :

➡ « Fait lui boire du miel ».

L'homme est revenu une troisième fois alors le Prophète (ﷺ) lui a dit :

➡ « Fait lui boire du miel ».

Alors il est revenu et le Prophète (ﷺ) lui a dit :

➡ « Allah a dit vrai (*) et le ventre de ton frère a menti. Fait lui boire du miel ».

Alors il lui a donné du miel et il a guéri.

[Sahih Al Bukhâri n°5684 et Sahih Mouslim n°2217]

---

🌸 Selon 'Â'isha رضي الله عنها

 قَالَتْ كَانَ أَحَبَّ الشَّرَابِ إِلَى رَسُولِ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم الْحُلْوُ الْبَارِدُ

 «La boisson préférée du Messager d'Allâh (ﷺ) était celle étant sucrée et fraîche.»

[Sahîh Tirmidhi n°1895]

'Urwa rapporte que 🌸 'Â'isha رضي الله عنها a dit :

« L'envoyé d'Allâh (ﷺ) aimait les mets sucrés et le miel. » [ Sahîh al Bukhâri n°5431]

➖➖➖➖➖➖➖➖➖➖➖➖➖

🐝 Avant de parler des produits de la ruche, intéressons nous à la vie des abeilles.

◾◾◾

🔸 Découverte

De nos jours, on compte plus 20 000 espèces d'abeilles dans le monde et environ 600 milliards d'individus.

Des civilisations millénaires en ont parlé et mis en avant leur importance dans la vie de l'homme.

Chaque espèce se différencie selon la forme, la taille, l'environnement ou encore dans la production de miel, la résistance ou l'agressivité.

La plus ancienne abeille, découverte en Asie et conservée dans de l'ambre, aurait 100 millions d'années (espèce disparue).

➡ Le genre le plus connu est [Apis] les abeilles à miel et l'espèce [Mellifera]. Ce sont des abeilles dites eusociales. Principe sur lequel repose la division du travail, la coopération et le chevauchement des générations.

Le poids d'une abeille peut varier selon l'espèce entre 60 et 80 mg.

C'est le seul insecte capable de fabriquer sa propre nourriture et l'un des meilleurs médicaments pour l'homme.

Une vie en communauté

🏢Une société d'abeilles est composé de trois groupes ou castes*.

* Le terme castes n'est pas exclusif aux abeilles. En entomologie** c'est un mot utilisé pour différencier les individus selon leur rôle et leur morphologie.

** L'entomologie est une branche des sciences de la vie dont l'objet est l'étude du monde des insectes

🔘 Chacun participe à sa manière au bon déroulement de la vie dans la ruche pour assurer la survie de la communauté. L'organisation est impressionnante tant dans la division des tâches que dans la cohésion sociale.

ℹ Avant de parler des différents castes, regardons l'anatomie de l'abeille.

Schéma corps de l'abeille [sans les ailes]

Les insectes ont un squelette externe [exosquelette] appelé cuticule formée de trois couches :

- L'épicuticule : la plus externe, elle est imperméable à l'eau (évite perte).

- L'exocuticule : la couche intermédiaire. Elle rigidifie la cuticule par sa composition en protéines et chitine.

- L'endocuticule : la plus interne. Fine et flexible, on y retrouve aussi de la chitinie.

🐝 Chez l'abeille on trouve aussi des petits poils sur son corps, servant de mécano récepteurs.

💭 l'homme possède un squelette interne.

Un insecte est divisé en 3 parties reliées entre elles.[schéma ci-dessus]

- La tête : l'avant de l'abeille. Dans cette partie on trouve deux yeux composés à facettes et trois ocelles, deux antennes et les pièces buccales.

🔹 Vision 🔎🔍

↪ Les ocelles : "yeux" situés au sommet de la tête. Ils permettent la stabilisation du vol, la mesure de la lumière et de l'obscurité : l'abeille s'en sert pour sortir de la ruche par exemple.

↪ Ses yeux complexes (composés de facettes) possèdent une vitesse de fusion des images et une rapidité d'analyse élevées mais aussi une vision proche de 360°. Permet d'avoir de très bons réflexes pendant le vol (prédateurs, passages étroits) et d'éviter d'éventuels obstacles.

↪ Petits poils (soies) visibles au niveau de l'appareil de vision # percevoir les variations de l'air et augmenter l'efficacité dans les déplacements.

👑 La reine a les plus petits yeux avec 3500 facettes par oeil # Passe la plupart de son temps à l'intérieur de la ruche...

🛡 Le mâle possède les plus gros yeux # 7500 facettes par oeil

🛠 Les ouvrières sont entre les deux # 4500 facettes par oeil

🚗 Des entreprises de haute technologie comme les constructeurs automobiles se basent sur les modes de comportement de certains animaux et insectes. L'abeille fait partie de leurs recherches pour créer par exemple des systèmes électroniques permettant d'éviter les collisions sans intervention du conducteur. En effet on remarquera que chez les abeilles le système de vision est très élaboré.

💡 Avantages de l'oeil complexe :

➡ Son taux de vision séquentielle dépasse les 100 fois par seconde.

➡ Percevoir beaucoup mieux les détails

➡ Conjuguer vitesse élevée et déplacement sans heurter d'objets.

🚥 Elle perçoit le vert, le bleu et l'ultra violet (U.V)

↪ Les fleurs les plus riches en nectar et pollen ont les couleurs les plus vives # réfléchissent bien les U.V. et attirent donc les butineuses.

Au niveau de la tête on trouve aussi les principaux organes des sens, le cerveau de l'abeille et des glandes.

🔹 Les mandibules font parties des pièces buccales # font office de pinces solides servant à triturer la cire, saisir et manutentionner différents corps , ouvrir étamines des fleurs, prélever le propolis sur les plantes et mordre ennemi ou étranger.

Thorax & Abdomen

- Le thorax : le milieu de notre insecte volant. Partie se trouvant entre la tête et l'abdomen.

C'est à ce niveau que l'on trouve certaines glandes et ce qu'on appelle les éléments locomoteurs (déplacement et vol) :

☞ 2 ailes de chaque côté soit 2 paires d'ailes membraneuses

Ailes de l'abeille

🔸 Le système de vol

Les ailes sont accrochées à des muscles puissants situés au niveau du thorax

↪ Pendant le vol, l'aile avant (antérieure), la plus grande, est attachée à l'aile arrière (postérieure) par une vingtaine de crochets (hamuli)

💡 Limite les turbulences

↪ Au repos les deux ailes ne sont pas attachées

📷 Voir images ci-dessus

↪ Un système d'articulation permet le déploiement lors du vol et le repli vers l'arrière lors du repos

➡ En une seconde il y a en moyenne 450 battements d'ailes

➡ La température du corps peut monter à plus de 45°

↪ l'abeille régurgite des gouttes de liquide qui vont réduire la chaleur produite # un peu comme le principe de transpiration chez l'homme.

➡ Les ailes permettent aux ouvrières d'accéder facilement aux fleurs

◾ La vitesse de l'abeille varie entre 20 et 30 km/h mais elle peut atteindre une pointe à 60km/h

🔘 La position du corps de l'abeille dans l'espace est lié à la pesanteur.

➡ Le champ magnétique de la Terre permet à l'abeille de s'orienter pendant le vol et de faciliter la communication

↪ Dans son abdomen et dans les cellules autour de chaque segment il y a des particules magnétiques [granule de fer] # La plupart viendrait du pollen qu'elle consomme...

🔸Pour Karl Von Frisch les abeilles utilisent 3 paramètres pour s'orienter

- position du soleil

- polarisation du ciel bleu

- le champ magnétique

☞ 3 pattes de chaque côté soit 3 paires de pattes

Une patte d'abeille

◾ 1 patte possède 5 parties articulées : la hanche (coxa), le trochanter, le fémur, le tibia et la dernière partie qui porte des griffes et une pelote (adhésive !) le tarse. [image ci-dessus]

⬇ Fonctions

⚀ 1 ère paire : nettoyage de la tête # yeux, antennes et pièces buccales.

⚁ 2 ème paire : Nettoyage par brossage de ses flancs et son ventre et transfère le pollen aux brosses situés sur la face interne de la 3 ème paire

🔘 Les deux premières paires de pattes servent donc au nettoyage et à rassembler le pollen accroché à la tête, au thorax et à l'abdomen vers la 3 ème paire qui contient les corbeilles.

⚂ 3 ème paire : le peigne va racler la brosse de la patte opposée et le pollen s'accumule dans le bas des corbeilles [tibia] situées juste au dessus des peignes

↪ L'abeille peut ramasser jusqu'à 30 mg de pollen par voyage # travail réalisé en [environ] 10 minutes

Abeille recouverte de pollen
Pollen rassemblé en boule au niveau de la corbeille (pelote)

☞ 3 petits orifices de chaque côté (trous) soit 3 paires de stigmates*

* C'est par ces orifices que l'abeille respire.

➡ De puissants muscles agissent sur les articulations et permettent aux pattes et aux ailes de bouger.

- L'abdomen : la partie "arrière" du corps, reliée au thorax par le pétiole. C'est un assemblage de 7 segments reliés par une fine membrane avec la partie supérieure appelée tergite et inférieure appelée stermite. La taille de l'abdomen peut être modulé par la présence de muscles.

Plaques cirières et dard

🔘C'est dans cette partie de l'abeille que l'on trouve les plaques des glandes cirières utilisées pour fabriquer la cire et la fameuse glande de Nasanov dont on verra l'utilité plus loin. À l'extrémité on trouve l'appareil vulnérant (l'endroit d'où est propulsé le dard ), l'appareil reproducteur et le rectum.

La circulation de l'hémolymphe

◾ Le système circulatoire

☞ L'abeille possède un système de circulation ouvert. Il ne s'agit pas de sang comme l'homme (dont le système de circulation est fermé - artères et veines ) mais d'un liquide indispensable à son métabolisme dans lequel baignent ses organes appelé hémolymphe.

🔄 Il transporte les éléments nutritifs et va directement alimenter les cellules de l'abeille.

🔬 Composition : eau à 85% , glucose, minéraux, protéines, enzymes et acides aminés.

☞Sa couleur est transparente ( pas de globules rouges ni de pigments respiratoires comme chez l'homme donc non impliqué dans le transport d'oxygène et de dioxyde de carbone )

☞ On y trouve aussi les déchets qui seront éliminés, des hormones ainsi que les cellules qui participent à la défense de l'organisme (oenocytes).

🔄 Pour que ce liquide fasse le tour de l'abeille il y a 5 ventricules qui vont le faire circuler. Des vésicules de pompages situées près des antennes, à la base des ailes et des pattes vont avec l'aide de muscles (diaphragme ventral et dorsal ) faciliter la propulsion de l'hémolymphe.

💭 L'homme lui possède 2 ventricules qui constituent le coeur (pompage et éjection).

Système respiratoire de l'abeille

🔸Alors comment l'abeille récupère l'oxygène ?

Sur les côtés de son corps, au niveau du thorax et de l'abdomen on remarque des petits trous.

Ces derniers sont appelés stigmates et permettent à l'insecte d'avoir de l'oxygène et de rejeter le gaz carbonique (déchet).

Au total on dénombre 20 stigmates :

- 3 paires au niveau de thorax (6)

- 7 paires au niveau de l'abdomen (14)

◾ À l'entrée de ces petits trous on trouve des valves et un système musculaire avec des poils, il y a ouverture et filtration de l'air avant que celui ci ne rejoigne les sacs aériens (en passant par les trachées et les trachéoles) situés dans les 3 parties du corps.

◾ L'oxygène sera ensuite distribué aux différents organes de l'abeille

Un trou / Stigmate

💡 Au repos l'abeille n'utilise que les 3 paires de stigmates au niveau du thorax et lorsqu'elle est active, l'air entre par les stigmates de l'abdomen et ceux des deux premières paires du thorax. Le rejet pendant le vol se fait au niveau de la troisième paire de stigmates du thorax.

↪ Ceci permet d'assurer un échange gazeux optimal.

Le système nerveux de l'abeille

🔹 Le système nerveux

◾Il parcourt tout son corps en passant par les pattes et les ailes.

◾ Son cerveau contient 1 millions de neurones ( 100 milliards pour l'homme )

💭 avec une chaîne nerveuse

◾C'est à ce niveau que sont intégrés les 5 sens de l'insecte. Assez complexe, il y a plusieurs récepteurs situés à différents endroits : les antennes, les yeux, pattes et la "langue" ou proboscis.

💭 "langue" qu'elle nettoie régulièrement

Cerveau de l'abeille

➡ Le cerveau est divisé en 3 parties et la plus développée se trouve en avant et en haut de la tête [ c'est ici que sont intégrés les signaux nerveux \ connecté aux organes de la visions par les nerfs optiques et océlaires ]

Une antenne d'abeille

🔊 Les abeilles "communiquent" entre elles en se touchant les antennes. Pratique dans la pénombre pour connaitre la position des autres abeilles ou pour reconnaître un individu étranger à la colonie. # Repères tactiles, chimiques (phéromones) et vibratoires.

💭 l'antenne est comme un bâton avec différents capteurs.

◾ Les récepteurs sensoriels au niveau des antennes

- 6000 pour les ouvrières

- 3000 pour les reines

- 30 000 pour les mâles

↪ Repères olfactifs des antennes : peut reconnaître des milliers d'odeurs (et les phénomones). Celles des fleurs visitées et butinées et arrive à memoriser celles contenant le plus de sucre.

↪ Elles sont sensibles au goût, à l'humidité, détectent le gaz carbonique, les mouvements de l'air et mesurent la température # cette dernière propriété permet de surveiller le climat de la ruche.

💡 Dans l'antenne se trouve l'organe de Johnston # Intervient dans l'équilibre et la position ainsi que la vitesse du vol.

◾L'ouïe : elle est équipée d'un système auditif qui fonctionne avec les vibrations et sons produit par ses congénères ou l'environnement extérieur.

➡ 3 organes utilisés

↪ Le premier est dans les pattes antérieures : contient une fine membrane qui vibre lorsque des sons sont émis et/ou renvoyés par les rayons de la ruche.

↪ Les deux autres se trouvent dans les antennes.

Système digestif

🔸 Le système digestif

L'abeille se nourrit de nectar, de pollen et de son propre miel.

Ça entre par la bouche puis passe par l'hypopharynx, le pharynx, l'oesophage et arrive au jabot.

Le jabot sert de stockage, de transit de la nourriture [ un peu comme notre estomac ] et à régurgiter le nectar, l'eau , le miel et pollen ( dilués avec la salive )# Utilité dans la trophallaxie # il se trouve au niveau de l'abdomen. Ressemble à une poche extensible

🚩 Capacité de 40 microlitres

Après le jabot on arrive au ventricule, c'est ici qu'a lieu la digestion et l'absorption (un peu comme nos intestins).

Vient ensuite le pylore avec les tubes de Malpighi # équivalent des reins : filtration des déchets

Pour finir, il y a l'intestin et l'ampoule rectale # ici s'accumule les déchets sous forme solide.

💡Lorsque les déchets s'accumulent dans l'ampoule rectale ( rectum chez l'homme ), l'abeille va réaliser un vol " d'hygiène " en dehors de la ruche. Elle ira faire ses besoins loin de la colonie pour préserver la propreté de cette dernière et réduire le risque de "maladies".

◾ Elle possède des glandes annexes au niveau de la tête et du thorax

↪ celles de la tête produisent une substance qui permet de marquer l'identité de la colonie et se différencier des autres ruches.

↪ celles du thorax fabriquent une salive aqueuse servant à dissoudre les sucres.

➡ Un canal commun débouche à la base de la "langue"

◾ Enfin l'abeille possède des récepteurs gustatifs sur différentes parties de son corps :

- bouche

- pattes avant (antérieures)

↪ Sensibles à la concentration et aux différents types de sucres.

💡 L'abeille sélectionnera les meilleures fleurs pour butiner leur nectar. Elle a aussi la capacité de reconnaître l'acidité, l'amertume et le salé.

Alimentation des abeilles

🔹 La nourriture des abeilles

🍯Miel : pour avoir de l'énergie

☄Pollen : source de protéines (et lipides) importante pour finir développement des structures internes.

💧L'eau : vitale pour l'ensemble de la colonie. Utilisée dans la nourriture des larves et dans la fabrication de gelée royale.

🔖Les nourrices utilisent beaucoup de pollen pour fabriquer les protéines de la gelée royale.

◾Les "bébés" abeilles ou larves sont nourris par les nourrices avec un liquide constitué par la sécrétion de deux glandes mélangée avec du suc digestif, de l'eau, du miel et du pollen.

↪ Larves d'ouvrières et de mâles reçoivent une nourriture plus riche en miel et pollen et de moins en moins de gelée royale

👑Larves de reines nourris exclusivement de gelée royale jusqu'à la sortie de la cellule.

◾Ouvrières et mâles adultes consomment du miel et du pollen avec leurs pièces buccales et si le miel est trop dur, elles l'imbibent de salive avant de l'aspirer.

👑 Les ouvrières nourrissent la reine adulte d'un mélange de gelée royale et de miel

🔹 La reproduction

Le mâle à deux testicules avec 200 tubes seminifaires et la reine a deux ovaires.

Spermatozoïdes éjectés avec mucus protecteur et stockés dans la spermathèque de la reine # peut en contenir environ 7 millions et utilisables pendant environ 5 ans.

La partie intime du mâle est arrachée à la fin de la copulation avec la reine et il meurt.

ℹ Les phéromones (dans les glandes )

☞ Substances produites par un animal et provoquant une réponse chez les individus de la même espèce. Peut induire changement de comportement et de physiologie.

➡ Plus de 50 pour les abeilles

🔹 Glande de Nasanov au bout de l'abdomen : pour la migration (essaimage), pour battre le rappel et assurer la cohésion de l'essaim en vol

🔹 Glande de Koschevnikov le long du dard: phéromone d'alarme lorsque déployé

🔹 Glande d'Arnhart : à l'extrémité des pattes, évite de glisser et sert de marquage chimique au sol.

🔹 Qmp :phéromone de la reine

🔹 Glande de tergite : aide ouvrière à distinguer reine vierge des non vierges.

🔹 Glande Dufour : enrober les oeufs dans un cocktail chimique pour la reconnaissance.

💡 La fumé utilisée par l'apiculteur masque phéromones d'alarme # réduit risques d'attaques.

Les cellules ou alvéoles

🏠 La ruche

C'est le quartier général des abeilles. On y trouve le couvain, les réserves, la reine et les jeunes ouvrières.

Selon l'espèce et la région le nid des abeilles peut atteindre 2 mètres carrés et posséder environ 90 000 cellules avec en moyenne 50 000 individus ( environ 10 000 en hiver # activité réduite )

Pour bâtir leur maison il faut 1 kg de cire et les abeilles doivent manger 8,5 kg de miel avec du pollen pour réaliser l'édifice.

⏳ Environ 80 000 heures de travail juste pour construire la ruche...

☉ Les abeilles ne travaillent que le jour en extérieur, la nuit elles restent dans la ruche.

➡ Les trois castes

↪ Différents de par la morphologie (corps) et la fonction au sein de la colonie.

👑 La reine

# C'est la mère de toute la famille

# durée de vie : de 3 à 5 années

Sa morphologie varie selon l'âge, la jeune reine ressemble fortement aux ouvrières mais après avoir été fécondé son abdomen devient plus grand et elle se déplace lentement.

Ses mandibules et sa langue sont plus petites que celles de l'ouvrière # elle ne peut pas récolter le nectar et participer à la construction de la ruche.

La colonie ne peut pas survivre sans elle et elle ne peut pas survivre sans ses ouvrières.

↪ La cour de la reine est composée d'une dizaine d'ouvrières # Une sorte de garde rapprochée

➡ Elles suivent la reine partout, l'examinent, assurent sa protection, lui font un nettoyage régulier et donnent sa nourriture.

⛶ Elles peuvent savoir si la reine commence à être trop vieille pour anticiper le développement d'une autre.

💭 Quand la libération de phéromone (QMP) par la reine diminue, les ouvrières se mettent à construire des cellules royales et commencent l'élevage d'environ 20 larves royales.

➡ Les phéromones sont produites par des glandes situées au niveau de ses mandibules. Influencent le comportement des ouvrières, peuvent modifier la physiologie et agissent sur la cohésion de la colonie #stimuler la production de cire, inhibition de la construction d'autres cellules royales et le développement des ovaires des ouvrières...

Sa nourriture est essentiellement constituée de gelée royale (réservée uniquement pour elle).

◾ Son rôle est de pondre, elle ne fait rien d'autre. C'est donc le vecteur de multiplication de la colonie

↪ Elle possède deux ovaires et une spermathèque dans laquelle sont stockés les spermatozoïdes.

↪ Elle n'a pas "l'équipement" d'une ouvrière pour faire autre chose.

↪ Peut pondre jusqu'à 2000 oeufs par jour, soit environ 200 000 par an.# l'oeuf a une couleur blanche nacrée, il est fixé par une sécrétion collante.

◾ Si la reine meurt ou part, les ouvrières vont s'occuper du développement d'une nouvelle reine en nourrissant les oeufs femelles de moins de 3 jours en gelée royale

↪ Si les oeufs ne sont nourris que de gelée royale cela donne une reine.

Répartition ponte et stockage

🔄 Avant de pondre dans les alvéoles, la reine vérifie si elles sont propre# Si les ouvrières n'ont pas bien nettoyé, la reine ne pondra pas. L'oeuf doit se développer dans des conditions d'hygiène irréprochables.

↪ Si ce sont des oeufs fécondés, il en sortira des ouvrières. Les oeufs non fécondés donneront des mâles ou faux bourdons.

🔻 Parfois quand il y a trop de nectar et de pollen récolté la ponte peut être bloqué car l'abeille qui s'occupe du stockage va utiliser les alvéoles destinées au développement des oeufs.

🔻 La ponte régresse quand il y a de moins en moins de nectar (été -hiver)

◾ Lorsqu'une reine vient au monde, elle va tuer les autres prétendantes avant leur naissance ou lors d'un combat si celles ci sont déjà nées.

↪ La ruche n'est gérée que par une seule reine.

◾La reine peut piquer sans risquer de mourir. # Son dard est différent de celui de l'ouvrière (lisse et non barbelé)

↪ Utilisé le plus souvent pour tuer les concurrentes au "trône".

🛠 Les ouvrières

Elles occupent plusieurs postes dans la colonie selon leur âge et travaillent toutes ensemble. Voyons chacune de leurs fonctions.

🔹 Architectes

Ce groupe d'abeilles gère la structure de la ruche

➡ Elles réalisent [en groupe] les travaux de construction et d'aménagement. Les activités de chaque architecte sont coordonnées pour gagner en efficacité.

➡ Les cellules de la ruche ont une forme hexagonale parfaite [6 côtés] et sont inclinées de 13 degrés vers le haut afin de pouvoir stocker le miel et permettre aux larves de bien rester au fond de l'alvéole. 

📖 Mais encore ?

➖ Fabriquées à partir de cire 

Glandes cirières

↪ La cire est fabriquée au niveau de l'abdomen de l'abeille par ses glandes cirières ( 4 paires sous les sternes)

➡ La cire est émise sous forme d'écailles auxquelles l'abeille va ajouter sa salive et ensuite elle sera malaxer par ses mandibules.

➡ Plus on s'éloigne du nid moins il y a de phéromone QMP (reine) et plus elles construiront des alvéoles pour mâle et inversement ça sera des alvéoles pour ouvrières.

➖ C'est comme si les abeilles pouvaient calculer le périmètre idéal pour ne pas perdre d'espace 

↪ Elles font ce qu'on appelle un pavage 

💡 La forme hexagonale permet d'économiser au maximum la production de cire.

↪ Pour fabriquer 1 kg de cire, l'architecte doit consommer environ 10 kg de miel

🗞 Les hommes ont réussi à trouver le pavage parfait pour avoir un périmètre minimal au milieu du 20 ème siècle. 

↪ L'hexagone régulier 

☞ De plus, au fond de l'alvéole, les abeilles construisent une forme avec trois losanges (rhombe) 

💡 Ceci permet de maintenir une chaleur régulière, de garder les larves et réserves à distance égale ( gain de temps et d'énergie ).

🛠 Cette technologie naturelle dite en nid d'abeille est utilisée dans différents domaines de construction humaine.

🔬De récentes recherches montrent que les abeilles utilisent la température pour parfaire la forme des alvéoles...

💭 Les architectes sont aidées par les maçonnes

➡ Ces dernières vont réaliser les finitions de la ruche: calfeutrer/colmater d'éventuelles failles/interstices avec du propolis pour maintenir une étanchéité optimale.

Les nourrices

🔹 Au début de sa vie, dès qu'elle sort de l'alvéole, l'ouvrière se nourrit de pollen en grande quantité pour terminer son développement et prend sa première fonction : nourrice

↪ Elles s'occupent de l'entretien du couvain [oeufs, larves et nymphes] jusqu'à la fin de leur développement

➡ La nourriture est distribuée inégalement : selon l'âge et le devenir de la larve [caste/fonction] ◾ ce sont des phéromones libérés par les oeufs qui permettent cette sélection.

↪ Les nourrices fabriquent la nourriture avec leurs glandes nourricières [hypopharyngiennes et mandibulaires ]

➡ Elles déposent une goutte au fond de la cellule près de la bouche de la larve.

💡 Si il n'y a pas assez de nourrice pour le couvain, les abeilles plus âgées peuvent reprendre cette fonction.

➡ Une seule larve peut être inspecté environ 7000 fois pour plus de 1000 repas "livrés"

➡ Les nourrices se déplacent à l'intérieur de la ruche [dans l'obscurité]. Elles utilisent leur 5 sens pour reconnaître et s'orienter.

Protection de la ruche

🔹 Les forces spéciales

À un moment de sa vie l'ouvrière devient gardienne et reste devant l'entrée de la ruche pour assurer sa sécurité.

Elle surveille les allées et venues de ses "soeurs" et contrôle leur identité.

↪ Parfois des abeilles de colonies étrangères viennent piller les réserves, c'est pourquoi les gardiennes vérifient le profil chimique [avec leurs antennes] de chaque abeille s'approchant de la ruche. # Tous les individus d'une ruche possèdent une odeur spécifique.

Lorsqu'un ennemi s'approche trop près, les gardiennes prennent position et se mettent en garde pour le dissuader de continuer. Si ce dernier persiste, elles lançent une attaque générale et libèrent une phéromone* qui va prevenir les guerrières se trouvant à l'intérieur de la ruche et dont la seule mission est d'attaquer.

* Fabriquée par les glandes labiales et mandibulaires

↪ quand l'ennemi est trop petit, elles le mordent avec leurs mandibules, provoque paralysie le temps que les nettoyeuses le jettent hors de la ruche.

💡 Elles injectent un anesthésiant naturel

💦 Quand il pleut les gardiennes et tout autre abeille en dehors de la ruche sont "paralysées"

➡ Les abeilles s'occupant de la défense utilisent leur système vulnérant ou dard seulement en cas de danger extrême pour la ruche et la reine.

↪ L'utilisation du dard nécessite beaucoup d'énergie et peut conduire l'abeille à la mort

◾Le système vulnérant se trouve à l'extrémité de l'abdomen, il est composé:

➖ D'une glande acide # fabrique le venin qui sera stocké dans un réservoir

➖ D'une glande alcaline

➖ D'un aiguillon et de pièces solides (chitineuses)

➡ Le dard de l'abeille (ouvrière) est formé de deux soies robustes, fines et barbelées *

↪*Ceci empêche le dard de ressortir de la victime et provoque déchirement de l'abdomen de l'abeille (d'où une certaine mort).

➡ l'injection du venin est assurée par les muscles du sac à venin ("pompes naturelles") et les pièces chitineuses.

🔬 Que contient le venin et quels sont ses effets ?

➖ Une odeur qui prévient les guerrières et le reste de la ruche

➖ De l'apitoxine, cocktail de protéines

➖ La piqure est sans danger en général mais le venin peut provoquer douleur, irritation ou encore choc anaphylactique et mort dans de rares cas ( après plusieurs attaques)

💡 Jus d'oignon ou vinaigre de cidre sur l'endroit piqué soulage la douleur bi idniLlah

↪ le venin augmente le flux sanguin pour se propager plus vite.

◾ Contre qui ?

Les oiseaux, les mammifères et autres insectes.

💭 Le sphinx à tête de mort peut contourner la surveillance en émettant des phéromones semblables à celles des abeilles, ainsi il passe inaperçu et va se servir en miel. D'autres ennemis se servent en cire et en pollen.

🔴 Le guêpier est l'un des plus dangereux prédateurs # il peut tuer jusqu'à 500 abeilles par jour.

◾ Quelques stratégies de défense

➖ Boule chauffante

🔸 La technique de défense particulière des abeilles du Japon 

➡ Ennemi : le frelon géant

🐝 Lorsque les gardiennes repèrent sa venue, elles émettent une phéromone qui va prévenir les autres. Ces dernières vont se cacher.

↪ Ensuite le frelon pensant avoir la voie libre s'approche de la ruche. C'est alors qu'un escadron d'abeilles guerrières en embuscade tombent sur lui.

🛡 Elles s'accrochent à lui et commencent à battre des ailes à une très grande vitesse pour former une boule de chaleur autour de lui et réduire le taux d'oxygène # ce qui le mène à une mort certaine.

💭 Les gardiennes restent autour au cas où.

➖ Guerre d'usure

Une espèce d'abeille australienne n'utilise pas son dard pour la défense mais ses mandibules. Elle s'accroche à la mâchoire des ouvrières de la colonie étrangère et ne la lâche plus. La première qui meurt d'épuisement laisse sa place.

Lumière dans la pénombre

🔹Les éclaireuses

Ne représentent que 1% des ouvrières. Leur rôle est d'indiquer à leurs soeurs butineuses les sources de nourriture disponibles autour de la ruche.

↪ Lorsqu'elles reviennent dans la colonie, elles effectuent des mouvements (appelés "danse") afin de montrer la direction qu'il faut prendre pour cueillir le nectar, pollen et miellat.

☞ La "danse" en rond, pour une ressource à proximité

☞ La "danse" frétillante, plus complexe, qui indique la direction par rapport au soleil de la zone à explorer, par l'orientation de l'axe du mouvement par rapport à la verticale. La distance de la zone dépend de la vitesse de frétillement et la nature du butin (odeur dont le corps de l'éclaireuse/la butineuse est imprégné).

💡 L'odeur des fleurs visitées est piégée dans la cuticule de l'abeille. Elle est transmise aux autres abeilles lors de la "danse" et lorsqu'elle s'arette elle fait goûter un extrait du nectar, preuves de la découverte...

🔴 Elles peuvent aussi avertir sur un danger avec un signal "stop" ➡ n'allez pas dans cette direction

🏚 Ou encore indiquer le chemin à prendre lors de la migration de la colonie (essaimage)

🎓 C'est un certain Karl Von Frisch qui, dans les années 70, a découvert cette "danse" ou langage des abeilles.

💡 La figure de la "danse" peut changer selon l'espèce mais les abeilles étrangères peuvent facilement s'adapter ( apprentissage et mémorisation)

Butineuse

🔹L'ouvrière devient butineuse

À un âge avancé et avec déjà beaucoup d'expérience l'abeille prend le rôle de butineuse

↪ C'est le groupe le plus actif de toute la colonie

Avant de démarrer cette importante mission, la future butineuse réalise des vols d'observation, de repérage et d'orientation. Elle va analyser et enregistrer les alentours de la ruche, l'emplacement de la récolte et les différentes fleurs (forme, couleur, odeur).

➡ Cette fonction de butinage ne dure qu'environ 10 jours [au printemps], après elle s'éloigne de la colonie pour mourir.

◾ La récolte

Se fait dans les fleurs, on y trouve du nectar produit par ses nectaires (glandes placées au fond de la corolle) et du pollen au niveau des anthères.

Structure d'une fleur

➡ l'abeille va allonger sa trompe [adaptée à cet usage](langue / proboscis ) et aspirer le liquide (nectar) # Système de pompage avec capillarité pour ne pas en perdre une goutte !

💡Comment ?

Une goutte de solution sucrée qui touche l'antenne et la "langue" se déroule !

↪ Extrémité pilleuse en forme de cuillère pour recueillir de la meilleure manière le nectar , peut mesurer jusqu'à 7 mm et se plie au repos -

🌹 Quelques visites de la fleur suffisent à l'abeille pour ne plus l'oublier.

➡ La composition du nectar recherché:

🔘 Sucres de 30 à 60%

➖ Trois types de nectar

🔸 Saccharose dominant

🔸 Saccharose, fructose et glucose en quantité égale

🔸 Fructose et glucose dominants

↪ On trouve aussi d'autres sucres : raffinose, galactose, mannose, arabinose, maltose, amidon...etc

🔘 Avec un taux d'humidité à moins de 70%

🔘 Autres composés en très petite quantité : acides aminés, protéines, lipides, substances aromatiques, minéraux, vitamines, glucosides, phénol...

✅ Une fois son jabot plein, elle retourne à la base ( la ruche ) et transfère ce qu'elle a prélevé à l'ouvrière qui a le rôle de manutentionnaire.

💭 Elle peut aussi récolter ce qu'on appelle le miellat # exsudat d'insecte déposé sur les végétaux

➡ Les butineuses peuvent réaliser jusqu'à 100 voyages par jour... [ dépend de la quantité et de la distance des fleurs ]

🔘 Dans de bonnes conditions la quantité de nectar et de miellat peut atteindre 5kg par jour

💡 Pour récolter 1 gramme de nectar :

➡ La butineuse doit visiter 8 000 fleurs

➡ 1 butineuse dans sa vie ne récoltera que 10 grammes de nectar.

💡 Pour fabriquer 1kg de miel :

➡ 40 000 aller-retour de butineuses

➡ 10 000 heures de vol

➡ Environ 60 000 km parcouru

➡ Plus de 500 000 fleurs à visiter

➡ Le travail de 200 abeilles butineuses

◾Nous avons vu plus haut que le pollen est maintenu au niveau de la corbeille

➡ lorsque la butineuse revient dans la ruche, elle décroche les pelotes jaunes dans une cellule.

💡 Avant de partir à l'aventure, la butineuse fait le plein avec 30 mg de miel [ lui permet de voler sur 60km ]

💡 La butineuse peut porter un poids de 70mg (40 mg de nectar et 30 mg de pollen )➡ ceci peut ralentir sa vitesse.

💡 Elle peut faire jusqu'à 800 km de vol et peut butiner jusqu'à 10 km de la ruche ( en général c'est dans un rayon de 3 km, environ 20 hectares) # Elle reviendra sans problème à la ruche.

❄ En hiver la butineuse vit plus longtemps car l'activité est réduite.

🎓 En viellissant, son cerveau se dégrade et a de plus en plus de mal à mémoriser # accumulation de graisses avec ralentissement d'activité neuronale. Les ailes sont usées, les poils disparaissent

💭 En redevenant nourrice [quand le nombre d'oeufs est supérieur au nombre de nourrices] elle récupère environ 50% de ses capacités cérébrales ![ son cerveau rajeunit] # sujets de recherches

↪ l'abeille possède 15 000 gènes et 40% se modifient entre les différents stades.

🔄 Parfois quand il n'y a pas assez d'ouvrières, le développement de la nourrice est accéléré pour y palier.

🔴 On voit donc que les abeilles maintiennent un équilibre dans la ruche pour assurer la pérennité de la colonie

🔹 Ventileuses

Provoquent courant d'air dans la ruche pour maintenir le microclimat et favoriser l'évaporation du nectar pour la transformation en miel.

➡ Les abeilles se placent à la sortie de la ruche en direction de l'ouverture et commencent à battre des ailes

↪ L'hygrométrie*, le dioxyde de carbone et la température baissent (maintenue environ à 34 degrés)

* L'hygrométrie c'est le taux d'humidité.

💡 Si la température de la ruche dépasse 36°C, les abeilles sont désorientées, affaiblies et n'assurent plus leurs fonctions.

➡ Les ventileuses peuvent indiquer l'emplacement de la nouvelle ruche aux autres abeilles lors de la migration d'une colonie (essaimage).

↪ Attirées par les vibrations et les phénomones contenu dans la glande de Nasanov.

💭 Le nombre d'abeilles dans la ruche joue sur la thermorégulation.

Abeille qui aspire de l'eau

💦 Porteuses d'eau

Vont chercher de l'eau pour maintenir température du couvain entre 32 et 35 °C. Travaillent en coordination avec les ventileuses. # Thermorégulation

➡ Elles font une danse quand elle arrive dans la ruche pour indiquer la source trouvé et émettent phéromones des glandes de Nasanov (pour mieux repérer l'endroit)

Nettoyeuses

🔹 Les nettoyeuses

➡ Ce groupe prépare et nettoie les cellules où la reine va pondre. Elles léchent et polissent l'intérieur.

Nettoyeuse en action

↪ Jusqu'à 30 nettoyeuses peuvent s'occuper l'une après l'autre, de la préparation de la cellule. # enlever débris, excréments et autres particules.

💡 D'autres ouvrières viennent en renfort pour jeter hors de la ruche les cadavres d'abeilles ou d'ennemis morts # pour préserver la propreté de la colonie

💭 Les abeilles malades émettent un signal particulier...

⏳ 40 minutes pour nettoyer 1 cellule.

🔹 Les manutentionnaires

Ce sont des ouvrières qui récupèrent ce que ramène la butineuse de son voyage. L'échange a lieu par le principe de trophallaxie*. Ces abeilles vont gérer le devenir du miel et du pollen.

💭* Le nectar se trouvant dans le jabot de la butineuse va être mélangé à des enzymes (début de la transformation en miel ) et régurgiter. Les manutentionnaires (receveuses) vont aspirer avec leur langue le nectar qui sort de la bouche de la butineuse jusqu'à vider le jabot. # par la trophallaxie il y a aussi transfert de produits immunitaires

➡ Les receveuses vont ingurgiter et régurgiter à plusieurs reprises (entre elles) afin de déshydrater le nectar pour qu'il devienne miel [ces gestes sont renouvellés jusqu'à que la concentration d'eau soit inférieure à 18%]

🌹 Selon la nature de la fleur butiné, le miel aura une couleur, une consistance et des propriétés différentes. ( Voir partie 2 de l'article )

🍯 En plus de la déshydratation, il y a une action enzymatique par l'invertase, la glucosidase et la catalase.

✅ Le nectar contient environ 60% d'eau, après ces différentes manoeuvres il devient miel avec moins de 20% d'eau.

↪ Ensuite elle va stocker le miel dans des alvéoles (cellules) et lorsque le nectar est suffisamment déshydraté, l'ouvrière ferme le tout.

➡ Les pelotes de pollen décrochées par la butineuse vont aussi être pris en charge par les manutentionnaires. Elles malaxent le pollen avec leur salive et du miel régurgité pour les tasser au fond de la cellule avec leurs mandibules. Lorsque la cellule est pleine, elles déposent une légère couche de miel sur le dessus pour assurer la bonne conservation des produits et ferment l'alvéole avec de la cire.

Mâle

🛡 Les mâles ou faux bourdons

◾ Durée de vie # jusqu'à 50 jours

◾ Une ruche peut en contenir de 1000 à 4000

Leur seul rôle est de copuler avec la reine # La grosse taille de leurs yeux servirait à ne pas "rater" la reine lors de leur vol de reproduction.

Ils n'ont pas de dard et ne peuvent pas récolter la nourriture aussi bien que les ouvrières # se nourrissent de miel dans la ruche

Si ils ne meurent pas avant l'été, ils sont chassés de la ruche ou tués.

Essaimage en grappe

🔸 Pour assurer la survie de l'espèce, il y a parfois division d'une colonie en deux : c'est l'essaimage

➡ La reine en place quitte le nid (car trop vieille ou parce que une deuxième reine a survécue mais aussi par manque de place parfois) et s'envole avec la plupart des ouvrières [rechargées en miel #30 mg chacune ] à la recherche d'un nouvel emplacement pour la future ruche.

☉ À lieu en début d'après midi.

↪ Cette "migration" est préparée à l'avance, le temps que les éclaireuses trouvent un nouvel endroit # elles se fixent sur une branche d'arbre à quelques mètres de la précédente colonie ou n'importe quel autre support ( même un coffre de voiture *)

➡ Un essaim d'abeille ressemble à un petit nuage d'environ 10 mètres de long et se déplace à 11 km/h

🔴 Fin de la partie 1

سبحان الله و الله أعلم 🔸

📚 Sources : traité d'apiculture [Rustica], documents et livres de biologie animale [De Boeck éditions], sur le monde des abeilles et l'apiculture.

🔎Recherches & rédaction (M. Abû Rahma)

Telegram : http://t.me/biophyto

Contact : Biophytotelegram@gmail.com

Partie 2 : Le miel > http://telegra.ph/Produits-de-la-ruche-07-10