Bitcoin

Bitcoin

Roman-bairam

Qu'est ce que le bitcoin :

Le bitcoin est une monnaie virtuelle universelle. Créé en 2009 par Satoshi Nakamoto -pseudonyme qui pourrait être celui d'un ou plusieurs développeurs-, c'est un système monétaire autonome, qui n'a pas besoin de banques pour traiter les transactions ni d'une banque centrale pour créer de nouveaux bitcoins. Ces tâches sont prises en charge par une communauté d'utilisateurs dont les ordinateurs fonctionnent en réseau peer-to-peer (gré à gré).

Peut-on parler de «monnaie»:

Le bitcoin remplit les fonctions traditionnelles de la monnaie. Il représente une unité de compte par laquelle on mesure la valeur d'un bien, d'un service ou d'un actif. Il facilite les transactions commerciales, et il représente une valeur qui peut être stockée pour être utilisée dans le futur. Mais ce n'est pas une monnaie «ayant cours légal» rappelle la Banque de France, dans la mesure où l'on n'est pas légalement tenu d'accepter un paiement en bitcoin.

Peu de commerçants acceptent d’être payés en bitcoin. La plupart des commerces qui l’acceptent sont sur internet. Certains sites d’e-commerce, comme Bitcoinstore, ont même bâti leur modèle économiquue sur le bitcoin.

Plusieurs États ont reconnu officiellement le Bitcoin comme méthode de paiement comme le Japon en mars 2017.

Comment est-elle créée:

La monnaie est créée par des membres du réseau, appelés les «mineurs». Ces utilisateurs mettent les capacités de calcul de leur ordinateur au service de Bitcoin pour valider les transactions et améliorer la sécurité du réseau. En récompense, ils perçoivent les frais de transaction des opérations qu'ils ont confirmées, plus de nouveaux bitcoins. Mais la quantité de monnaie créée par le système est limitée par le programme à 21 millions de bitcoins, limite qui pourrait être atteinte aux alentours des années 2140. Par ailleurs, le rythme de leur création est régulé et fluctue pour tenir compte du nombre de mineurs et de l'évolution de la capacité de calcul des ordinateurs connectées. Il est passé à 25 bitcoins toutes les dix minutes depuis janvier 2013, soit deux fois moins qu'à sa création. «En ce sens, c'est une monnaie-matière première comparable à l'or, car la ressource est limitée», explique docteur en économie et auteur de La révolution du Bitcoin. Il y voit une très bonne protection contre l'inflation, puisque la création monétaire ne se fait pas par la «planche à billets».

Un avis que ne partage pas la Banque de France.

À l’heure où nous écrivons ces lignes, il circule environ 16 millions de bitcoins en 2016 (contre 10 millions de bitcoins en 2013), pour une masse monétaire d’environ 6 milliards de dollars en 2016 (contre 1 milliard de dollars en 2013).

Quels sont les avantages du Bitcoin:

Ils sont nombreux. Le Bitcoin permet d'effectuer des transactions de personne à personne dans le monde entier, sans aucun intermédiaire. Ce qui implique des frais de transactions bien moins importants que ceux de Visa, Mastercard ou Paypal. Par contre, les délais sont plus long. Mais surtout, les transactions sont anonymes.

Son principal problème e st son extrême volatilité. Jusqu'à février 2001, le bitcoin valait moins d'un dollar. Lors de la crise chypriote en avril 2013, il a atteint les 230 dollars, considéré comme une valeur refuge. Mais une attaque informatique par déni de service du principal site de trading du bitcoin, Mt.Gox, provoque la première chute significative dans la foulée. Il a dépassé les 1000 dollars en novembre dernier. Mais depuis, son cours a été divisé par sept pour retomber à 137 dollars chez MT Geox