Un leader de l’opposition, Nathan Law, annonce s’être enfui de Hong Kong

Un leader de l’opposition, Nathan Law, annonce s’être enfui de Hong Kong


Agence France Presse

Nathan Law, un des jeunes militants les plus en vue du mouvement hongkongais pour des réformes démocratiques, a annoncé jeudi s’être enfui de Hong Kong après l’entrée en vigueur d’une loi sur la sécurité nationale imposée par Pékin.
’activiste Nathan Law, photographié en octobre 2017, s’est enfui jeudi de Hong Kong par crainte d’être arrêté par les forces de l’ordre. Isaac Lawrence AFP


Nathan Law, un des jeunes militants les plus en vue du mouvement hongkongais pour des réformes démocratiques, a annoncé jeudi s’être enfui de Hong Kong après l’entrée en vigueur d’une loi sur la sécurité nationale imposée par Pékin.

« J’ai déjà quitté Hong Kong et je poursuis le travail de plaidoyer (pour plus démocratie dans ce territoire semi-autonome) au plan international », a fait savoir M. Law dans un court message en anglais adressé à la presse, sans préciser où il était parti.

« Compte-tenu de l’évaluation des risques, je ne révèlerai pas trop de choses sur l’endroit où je me trouve et ma situation personnelle maintenant », a-t-il ajouté.

Nathan Law était un des jeunes chefs de file du parti politique militant pour la démocratie à Hong Kong Demosisto, qui a annoncé mardi sa dissolution, juste après l’adoption par le Parlement chinois de la législation controversée sur la sécurité nationale.

Ce parti avait été fondé par des étudiants à l’issue du Mouvement des Parapluies en 2014 contre l’emprise grandissante de Pékin sur l’ex-colonie britannique.

Mercredi, moins de 24 heures après l’entrée en vigueur de la loi sur la sécurité nationale, la police a procédé aux premières arrestations en vertu de ce texte qui rend la justice chinoise compétente pour les crimes les plus graves dans ce domaine.